Séries

Que penser de Stranger Things 2 ?

17 novembre 2017
stranger things kids

Pendant une longue année, j’ai attendu avec impatience le retour de Stranger Things, tellement j’avais adoré la première saison. Puis en même pas deux jours, j’ai tout binge-watché sur Netflix (on ne se refait pas). Et me voilà de nouveau dans l’attente d’une troisième saison (d’ores et déjà confirmée). Je me rends compte que c’est assez rare que je fasse des articles sur les séries une fois passée la première saison, mais j’avais vraiment envie de vous parler de Stranger Things 2 et de son évolution.

Synopsis de la première saison : 1983. Hawkins. Indiana. Mike, Lucas, Dustin et Will sont une bande d’amis inséparable. Jusqu’à ce que ce dernier disparaisse sans laisser de trace. Rapidement, tout s’enchaîne et la disparition de Will se voit lier à des événements surnaturels. Événements qui perturbent la vie des personnages, ne croyant pas vraiment à ce qu’on leur raconte… [Mon article sur la première saison]

Synopsis de la deuxième saison : 1984. Hawkins. Indiana. Mike, Lucas, Dustin et Will on presque retrouvé une vie normale. Mike n’est plus vraiment le même sans Eleven, disparue ou présumée morte depuis un an. Will, lui, n’a semble-t-il jamais réellement quitté l’Upside Down. Le Demogorgon est loin derrière eux, mais un autre monstre menace désormais la ville.

Cet article contient des spoilers
Le trailer de la deuxième saison


La pop culture toujours à l’honneur

– Sans hésitation, on retrouve dans Strangers Things 2 tout ce qui a fait le succès de la première saison. À savoir, une ambiance 80’s réalisée à la perfection et une bande originale qui envoie du bois. Scorpions, Kenny Rogers, Police, Olivia Newton-John, Duran Duran, The Clash, Queen, Billie Holiday, Cindy Lauper, The Runaways… Le budget musique de la série doit franchement être énorme ! Mais c’est ce qui participe à ce que ce soit si cool. Ça et la production léchée, le grain vintage, les tons bleutés. D’ailleurs, on voit que le budget des effets spéciaux a bien augmenté par rapport à la première saison où, hormis le Demogorgon, le reste faisait parfois un peu cheap.

stranger things ghostbusters

– Sans oublier évidemment la myriade de références à la pop culture et les films dont s’inspirent les frères Duffer. Les jeux d’arcade (Dig Dug, Dragon’s Lair), Ghostbusters, Shining, Halloween, Star Wars, Mad Max, The Thing, The Exorcist.. Si vous connaissez et si vous êtes adeptes du cinéma des années 70-80, vous risquez sans aucun doute de repérer de nombreuses références. En voici quelques unes qui m’ont marqué, en vrac :

  • Max déguisée en Michael Myers, le tueur du film Halloween, durant la soirée d’Halloween justement
  • Le gamin sur le canard à bascule sur l’aire de jeu ressemble énormément à Danny dans Shining
  • Will, possédé par le Shadow Monster : les scènes ressemblent à s’y m’éprendre à l’Exorciste
  • Bob qui demande “on doit chercher un trésor de pirate ?” est une référence au Goonies dans lequel l’acteur Sean Astin a joué
  • Les mecs et leurs torches qui s’en donnent à cœur joie dans l’Upside Down : Alien ou The Thing (au choix)
  • Les costumes de Ghostbusters alors que le film venait de sortir à cette époque, les affiches de Terminator au cinéma, les panneaux en référence à l’élection américaine (Reagan contre Bush)…
  • Ce n’est pas une référence à proprement parler mais j’aime beaucoup le fait que la deuxième saison s’appelle “Stranger Things 2” et que ce nom soit repris dans le générique modifié. Ça fait très cinématographique (les séries ne changent pas de noms en ajoutant le nombre de saisons) et très en accord avec ses films des années 80 qui ont eu de nombreuses suites (Terminator, Alien… même si c’est encore le cas aujourd’hui).

De nouveaux personnages et de belles évolutions

– Cette saison nous permet aussi l’introduction de nouveaux personnages, un petit coup de neuf du côté d’Hawkins qui n’est vraiment pas déplaisant mais avec quelques ratés :

  • Maxine, aka, Max, aka Mad Max rejoint la bande de Dustin, Lucas, Will et Mike. Pas simple pour ce dernier qui rumine dans son coin après la perte d’Eleven. En tout cas, c’est chouette d’avoir un nouveau personnage féminin. Sauf que… Sauf qu’on nous avait promis une gamine badass et qu’en réalité Maxine est juste là pour créer un triangle amoureux avec Dustin et Lucas. Outre le fait que les gosses ont genre 12 ans et qu’à 12 ans les histoires d’amour nous passaient bien au-dessus de la tête, les frères Duffer ont clairement du mal à écrire des personnages féminins. Donc en gros : personnage féminin = une histoire d’amour avec un mec + rivalité avec une nana. Et voilà : quelle déception de nous créer de la jalousie et de la compétition entre Eleven et Maxine (déjà que ce n’est pas super logique avec Eleven qui en première saison apprenait à peine à comprendre les sentiments). Deux gamines en plein développement et voilà l’exemple qu’on nous montre : il faut qu’elles soient rivales, pour des garçons. PAS MERCI.
  • Avec Max vient Billy, sont demi-frère pas très sympa (du tout). Il a beau être détestable, c’est assez cool d’introduire ce genre de personnage, l’antagoniste humain par exemple. Mais qui, malgré tout, n’est pas assez exploité non plus. Même si, en rencontrant son père, on comprend pour Billy est en colère H24 (du coup, le personnage n’est pas juste mauvais, on lui on explique pourquoi il est mauvais).
  • Et puis nous avons Bob Newby, un personnage que je ne pensais pas aimer autant lors de ses premières apparitions à l’écran. D’ailleurs, il ne devait pas avoir autant d’importance dans la saison, mais les frères Duffer ont tellement adoré Sean Astin que Bob a pris une place à part entière dans les épisodes. Sa relation avec Joyce était vraiment touchante et la façon dont il essaie de se rapprocher de Will et Jonathan aussi. Bref, il devient rapidement très attachant, drôle et aussi particulièrement doué. S’en est d’autant plus cruel quand il termine sa course dévorée par les Demo-dogs (sérieusement, on est dans Game of Thrones ou quoi ?!)
  • Ce qui est aussi sympa dans cette saison, c’est qu’on découvre les familles de Dustin et Lucas. Et laissez moi vous dire que la révélation de cette saison n’est autre que Erica, la sœur de Lucas. Cette jeune actrice est vraiment excellente et chacune de ses apparitions à l’écran est un délice. J’espère qu’on la verra plus en S3 ! En tout cas, c’était une bonne idée de s’attarder un peu sur les familles de chacun et de voir la relation des enfants avec leurs parents (notamment Dustin, très attaché à sa mère qui le cajole énormément). Ce qui est intéressant aussi, c’est de voir la dichotomie entre les figures de paternelles et maternelles dans la série (mais je vous invite à lire ce thread ultra complet et intéressant sur la question).

stranger things erica

On a peut-être de nouveaux personnages, mais on retrouve aussi Hopper, Joyce, Nancy et les autres ! Et c’est vraiment chouette de voir comment certains ont vraiment bien évolué en une saison.

  • Je pense notamment à Steve, qui pour moi est l’un des meilleurs character development de la saison ! Il a réussi à quitter cette image de fuck boy pour un mec sympa, courageux et fun. Même s’il aime toujours Nancy, il la laisse tranquille et comprend que leur histoire est terminé. Il suit les kids et les protège (comme il peut mais quand même), il prend les devants face aux demo-dogs et autres. Attention, il est loin d’être parfait : il donne des conseils bien nazes à Dustin pour draguer les filles et autres. Mais on lui donne une autre dimension bien plus intéressante
  • Eleven évidemment évolue énormément. Elle apprend de nouvelles choses et découvre son passé. Cela la fait énormément grandir le temps de cette saison, même si scénaristiquement c’est à revoir (j’en parle plus bas).
  • Joyce est toujours un de mes personnages favoris ! Sérieusement, ce personnage mère forte, intelligente et dévouée pour ses enfants est assez hallucinant. Elle ne lâche jamais rien et devrait certainement être détective à la place de Hopper. Et cela va évidemment de pair avec l’interprétation géniale qu’en fait Winona Ryder (que j’aime d’amour).
  • Parmi les kids, Dustin et Lucas restent assez fidèles à eux-mêmes dans cette deuxième saison. C’est Mike, qui lui, change réellement. On ne le reconnaît pas : il est triste et toujours énervé depuis le départ d’Eleven. C’est vraiment touchant de voir à quel point il est affecté et comment il ne parvient pas à faire “son deuil”, même si du coup, le personnage d’évolue pas du tout. Il redevient lui-même seulement quand Eleven refait surface.
  • Mais parlons deux minutes de Will, qui après une saison à moitié mort dans l’Upside Down a droit à son vrai temps à l’écran dans la deuxième saison. Et quelle révélation ! Le jeune Noah Schnapp est vraiment bluffant du haut de ses 13 ans. Il m’a fait frissonner une paire de fois au cours de la saison.

stranger things will joyce

Durant Stranger Things 2, on voit se former quelques duos franchement intéressants, dont certains que je n’aurais pas soupçonné une seule seconde.

  • À commencer par Dustin et Steve qui se retrouvent tous les deux un peu par défaut mais qui finissent pas lier de vrais liens d’amitié. Et cette scène sur les rails de chemin de fer, avec ses airs de Stand by me, était vraiment fun à regarder.
  • Je pense aussi évidemment à Hopper et Eleven, ensemble dans la cabane au milieu des bois. Leur relation est très touchante et les scènes entre les deux étaient vraiment top (quelles soient positives ou négatives). Il y a une belle dynamique entre eux et une relation très père/fille imparfaite c’est sûr, mais les deux personnages se reconstruisent ensemble (d’ailleurs, Hopper devient officiellement le père d’Eleven à la fin de la saison).
  • Et puis il y a Will et Mike qu’on retrouve beaucoup ensemble cette saison. Car comparé à Dustin et Lucas, Will et Mike sont les deux personnages qui n’arrivent pas à avancer depuis la fin de la première saison. Mike est terrassé par la tristesse avec le départ d’Eleven et Will est toujours à moitié coincé dans l’Upside Down. C’est en quelque sorte leur amitié qui leur permet de tenir le coup, ils se soutiennent énormément dans cette saison.

Mais quelques lenteurs et storyline moins intéressantes

– J’ai bien aimé l’intrigue de cette nouvelle saison (même si on reprend grosso modo les mêmes codes que dans la première). Car on n’a pas l’impression de “forcer” les choses par rapport à la première : c’est une suite logique, qui fait sens. Malgré tout, je trouve que l’intrigue se met assez lentement en place durant les trois-quatre premiers épisodes. On aurait pu aller un poil plus vite pour développer plus d’autres moments. C’est  à la fois une lenteur que j’apprécie pour bien m’imprégner de l’ambiance, mais une lenteur qui me frustre aussi.

Mais certaines scènes sont franchement intenses et m’ont vraiment mises en stress. Je pense notamment à la scène du “puzzle” de Will, la tentative d’évasion de Hawkins Lab alors que les demo-dogs rodent partout, les kids dans les tunnels en train d’aider Eleven, “l’exorcisme” de Will… Ça fonctionne vraiment à merveille, on est pris à fond dans les événements.

stranger things mind flayer

Mais je regrette quand même l’arc autour d’Eleven à la recherche de son passé. À la fois c’est nécessaire au développement du personnage, à la fois je ne trouve pas que ce soit particulièrement bien fait, voir carrément chiant. En tout cas, un épisode “stand alone” là-dessus, c’est non. Autant je comprends la partie où elle retrouve sa mère, autant avec sa “sœur” et tout ce qui va autour, je ne suis pas convaincue. D’autant plus que je trouve que c’est une connerie qu’Eleven et les autres kids ne se retrouvent qu’à la fin de l’avant dernier épisode. Des trouvailles mi-saison aurait été bien mieux pour retrouver la dynamique de tout le groupe. Dans un même temps, l’arc entre Nancy et Jonathan n’était pas passionnant non plus et semblait juste être là pour que les deux personnages terminent ensemble.


En conclusion j’ai franchement pris mon pied devant cette deuxième saison. L’intrigue était intéressante malgré quelques lenteurs mais, selon moi, ce qui me fait vraiment accrocher à Stranger Things, se sont ses personnages et leur évolution, leur dynamique. Et cette ambiance 80’s tellement ancrée et bien gérée. Mais voilà, maintenant il faut attendre encore une année (au moins) pour voir la suite… Mais si vous avez bien regardé la série sur Netflix, vous avez pu débloquer “Beyond Stranger Things” une petite émission animée par Jim Rash (Dean Pelton dans Community) à la rencontre des créateurs et des acteurs, pour en apprendre plus sur la saison. Je vous le conseille vivement !

Si vous avez aimé Stranger Things 2 :

Crédit photos : Netflix

  • Reply
    Nastasia
    17 novembre 2017 at 12 h 44 min

    Je suis entièrement d’accord avec toi !! Pour ma part, je pense que j’ai finalement plus accroché à cette saison là qu’à la première. Question personnages il y a eu de belles révélations. Autant je me suis beaucoup attachée au personnage de Bob, en revanche celui de Max ne m’a fait ni chaud ni froid. Et effectivement, je n’avais pas vu ça comme, mais ton analyse concernant sa relation avec Lucas/Dustin et Eleven est très juste.
    J’ai découvert le personnage de Hooper que j’ai trouvé extrêmement attachant avec Eleven ! Et oui, l’acteur représentant Mike est énormissime ! J’ai été assez impressionnée !
    Je trouve que c’est une série qui fonctionne, on se laisse bien prendre au jeu ! Par contre je me demande vraiment comment va évoluer la série, et ce qui va se passer dans la saison 3. J’ai vraiment hâte et à la fois j’appréhende un peu, de peur que cela commence à faire redondant… A suivre !

    Une belle journée
    Nastasia

    • Reply
      anahaddict
      17 novembre 2017 at 17 h 19 min

      Pour avoir revu la première saison après avoir visionné la deuxième (oui je fais les choses à l’envers haha), je pense que je préfère quand même la première ! Comme toi, du coup, je n’ai pas accroché plus que ça à Max, et c’est vraiment un problème d’écriture du personnage selon moi !
      Pour le coup, je ne sais pas trop vers quoi on va aller en saison 3 ! Peut-être du côté de Brenner vu qu’on nous dit qu’il n’est visiblement pas mort… à voir ce que l’Upside Down nous prépare, en espérant que le schéma de la saison évolue et que, comme tu dis, ça ne soit pas redondant !

  • Reply
    GuiD
    17 novembre 2017 at 13 h 40 min

    Je te rejoins quasiment sur tout. En particulier l’arc eleven, enfin l’épisode 7 dont la série n’a pas besoin. Sinon C’était bien cool cette série et chouette article

    • Reply
      anahaddict
      17 novembre 2017 at 17 h 20 min

      Merci :) Franchement gâcher un épisode pour ce stand alone raté d’Eleven, quelle déception..!

Répondre

Instagram

Follow Me!