Séries

Penny Dreadful m’a tristement laissé sur ma faim

30 juin 2016
penny dreadful vanessa dracula

Quelle tristesse, vraiment, en apprenant juste avant de visionner le final que cette troisième saison de Penny Dreadful serait la dernière. Soit disant que les producteurs avaient prévus cela depuis un moment, mais je n’y crois vraiment pas. Il reste tellement de choses à développer et à accomplir. Le final ne m’a pas du tout satisfait pour clore la série, je suis tristesse.

Penny Dreadful c’était vraiment MA série coup de cœur. Une première sauson superbe mais pleine de défauts et une deuxième qui avait clairement relevé le niveau. J’aime tout. L’univers sombre du Londres victorien, les mythes et créatures, les personnages et les acteurs. Il y a une telle puissance, une telle mélancolie, une telle beauté dans cette série… C’est sans appel vraiment, je suis tristesse.

Synopsis : Dans le Londres victorien, nous suivons les aventures mystiques et effrayantes de Vanessa Ives, une femme torturée et passionnante. Viennent se greffer à elle une multitude de personnages issus de la culture populaire et des romans gothiques comme Dorian Gray, Victor Frankenstein, sorcières et loup-garou.

À la fin de la saison deux : lire mon article sur le sujet

Cet article contient des spoilers


Les qualités

penny dreadful lily

– ALERTE MISANDRIE ET VIVE LILY. Ah Bronna, elle a fait un sacré chemin depuis la première saison non ? Désormais, elle est Lily, c’est bien décidé. Alliée avec Dorian Gray, elle monte son petit club misandre pour aller zigouiller tous ces salauds d’hommes qui font du mal aux femmes, continuellement. Qu’est-ce que c’est jouissif non ? Plus sérieusement (quoi que), la profondeur de ce personnage est assez hallucinante. Lily reprend le dessus et se montre déterminée, même si les blessures de son ancienne vie refont irrémédiablement surface. Ses scènes m’ont profondément bouleversé, notamment quand Dorian et Frankenstein l’enlève pour faire d’elle “a proper woman”. De quoi la ramener de nouveau à ce statut de femme objet qui doit d’abord satisfaire l’homme. C’était terriblement violent et cruel. Billie Piper est tellement resplendissante dans ce rôle. Je t’aime Lily.

– Et évidemment on ne peut toujours pas passer à côté de Vanessa Ives et le jeu d’Eva Green. Encore une fois, elle est splendide dans cette saison. À la fois sublime, à la fois effrayante. Elle passe de l’un à l’autre de manière tellement déconcertante. J’ai beaucoup aimé sa relation avec sa psychologue, et leurs séances, riches en découvertes… Et une nouvelle fois, elle est mise à rude épreuve durant cette saison qui se conclut malheureusement par sa mort…

– John Clare est vraiment un personnage que j’apprécie. C’est soit disant un monstre créé par Victor mais finalement, il a bien plus d’humanité que ce bouffon de Frankenstein (ça se voit tant que ça que je le méprise ?). Il est tellement touchant et émouvant, alors qu’il a fait bien des atrocités. Mais il est conscient de ce qu’il est et de ce qu’il a fait. J’étais déçue de ne plus le voir échanger avec Vanessa et il m’a fendu le coeur quand il réalise qu’elle est décédée..

penny dreadful john clare

– Pour changer, quel bonheur de retrouver cette ambiance sombre et romantique, flippante et passionnante. Il y a un tel travail sur les plans, les lumières, les costumes. On est vraiment plongé dans l’univers du début à la fin. C’est bien un des éléments de la série qui me manquera le plus. Car de tous les shows que je regarde, je n’en vois pas d’autres qui avait ce tel niveau d’esthétique (hormis peut-être Hannibal, annulé lui aussi…)

– Et je trouve que contrairement aux deux saisons précédentes, les storylines sont moins brouillons. On se retrouve moins perdue sous la masse d’informations et d’événements. Malgré tout, les motivations restent parfois floues et on ne sait pas trop comment on en est arrivé là au final…


Les défauts

– Par contre, la storyline de ce cher Ethan Chandler m’a gonflé au possible. Lui que j’avais pourtant adoré dans la deuxième saison. Mais voilà, faire le voyage aux États-Unis ne m’a pas du tout plu. Ça cassait vraiment trop avec l’ambiance si particulière du Londres victorien. La série perdait définitivement en saveur et je me suis bien ennuyée devant ces scènes.

penny dreadful ethan

– Docteur Henry Jekyll… Quel gâchis mais quel gâchis ! Voilà bien un personnage qui me fait dire qu’on nous a menti en nous disant que cette série était bien prévue pour se terminer là. J’étais heureuse de le découvrir (en plus un acteur non-blanc après avoir tué le seul, Sembène, la saison précédente). Mais le voilà, si peu exploité, si peu développé. À peine un pauvre “Lord Hyde” en season finale histoire de caler ça là et c’est tout. C’est vraiment un gros potentiel inexploité. Constat qu’on pourrait également faire avec Catriona, qui a des airs de Van Helsing et Buffy Summers.

– Dorian Gray lui, reste sur sa ligne de conduite depuis la première saison : inutile et ennuyant. C’est seulement dans le dernier épisode qu’il se révèle un peu sur ce que vivre éternellement a fait de lui : un être inutile et ennuyant donc. On ne change pas les bonnes habitudes visiblement ! Pourtant son duo en fin de saison deux avec Lily m’avait intrigué. Finalement, il n’aura toujours servi à rien, à part être fournisseur de male tears (comme ce gros con de Victor).

– Et déception aussi face à ce cher Dracula : pas bien effrayant et redoutable non ? C’est fou mais dans Penny Dreadful, je trouve les personnages féminins tellement plus intéressants, il n’y a clairement pas photo. Seul John Clare semble relevé le niveau du côté des protagonistes masculins (car ils ont fait n’importe quoi avec Ethan).

penny dreadful jekyll

– Pour finir sur le final, décevant. L’épisode en soit est très bien, mais ce n’est pas un final selon moi. Comme je l’ai dit au début, trop de choses inachevées, trop de personnages sous-développés. Déjà le fait que Vanessa soit la “mother of evil” sort un peu de nulle part je trouve. Pourquoi elle, et comment ? Tout semble un peu illogique (et on ne nous reparle jamais de “Amunet et Amun-Ra” introduis en saison une..). Quand on aime une série on en veut toujours plus et bien qu’on semble nous donner une conclusion à chaque personnage important, elle n’est pas satisfaisante. Dorian Gray dont le portrait ne sera jamais dévoilé à un plus grand nombre, Henry Jekyll jamais exploité, Victor qui ne paiera jamais pour avoir joué à Dieu, Lily et Ethan ne se reverront jamais, et pourquoi Vanessa voyait John Clare dans ses souvenirs à l’asile ? Quel gâchis…


J’aime tellement Penny Dreadful. J’ai tellement aimé cette saison. Mais voilà, j’ai un goût amer dans la bouche. Je reste sur ma faim. Je suis insatisfaite.

À lire aussi :

Crédit photos : Showtime

  • Reply
    Chibimal
    30 juin 2016 at 18 h 06 min

    Complètement d’accord avec toi, je n’aurais pas dit mieux. Soit-disant la série était prévue dès le début en 3 saisons, j’ai des doutes. Je suis sortie de là très frustrée alors que c’était l’une de mes séries préférées !!

    • Reply
      anahaddict
      30 juin 2016 at 18 h 49 min

      En plus j’ai le souvenir d’avoir lu dans une interview où je ne sais plus quoi que la série était prévue sur genre 7 ou 8 saisons au maximum.. Franchement quel gâchis, comme toi je suis vraiment frustrée ! Il y a tellement d’autres choses à raconter encore, je perds une de mes séries favorites…

  • Reply
    Margaux
    3 juillet 2016 at 12 h 35 min

    Dès que je pense à Penny Dreadful, j’ai un petit pincement au coeur. Après Hannibal, on m’enlève une autre de mes séries préférées. Je suis toujours dans le dénie.
    J’ai eu un gros soucis avec pas mal de choses au niveau du scénario cette saison. Comme tu le dis, c’était plus facile à suivre au niveau de l’intrigue, mais j’ai trouvé que ça manquait un peu de tension. La saison m’a semblé beaucoup plus axée sur l’intériorité des personnages et leurs évolutions personnelles, mais c’était assez… calme ? Sinon, je n’ai pas trop compris à quoi servait Hecate ? Pourquoi Ethan se damne et ensuite redevient croyant pour sauver Vanessa ? Je n’ai pas non plus compris pourquoi Victor ne voyait plus Vanessa alors qu’il est le seul à être encore à Londres ? (coucou les facilités scnéaristiques “Oh, Sir Malcom ! Oui, bien sûr que je vais vous aider à sauver Vanessa !)
    Sinon, ben j’ai encore adoré. Je ne vais pas revenir sur tous ce que tu as dis, je suis entièrement d’accord. Keur sur Vanessa, Lily et la Créature ♥ Je crois que lui et Vanessa ont les plus belles évolutions de la saison, omg. J’ai adoré la façon dont les scénaristes arrivent à toujours réinventer les relations entre les personnages (Vanessa et la Créature), c’est génial.
    J’ai été TELLEMENT déçu par Jekyll, tellement sous exploité… Comme Bedlam, en fait, mais si c’était génial de voir ce lieu apparaître dans la série, ça tombait sous le sens ! Dracula également, énorme déception (sauf pour le charisme de l’acteur krrkrr), j’aurais pensé qu’on le verrait sous sa forme inhumaine se batter avec Ethan en loup-garou, mais non, tant pis :( J’adorais Victor mais alors cette saison… quel connard, désolé, mais c’est le mot. Je suis dégoutée par ce qu’il a voulu faire à Lily et le fait qu’il la libère comme si c’était une faveur… NOPE NOPE NOPE.

    J’aurais tellement aimé en voir plus. Le finale était vraiment beau (j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, tout va bien), mais un peu décevant. C’est trop facile de laisser tant de choses en suspension et de terminer la série ainsi, je trouve. ON EN VEUT ENCORE. Mention spéciale, toute de même, pour les scènes au musée d’histoire naturel, c’était magnifique, et pour l’épisode dans la cellule à l’asile, qu’est-ce qu’il était émouvant et impressionnant… fiou.

    Je vais avoir du mal à faire mes adieux à la série…

    • Reply
      anahaddict
      3 juillet 2016 at 14 h 29 min

      Je ne sais pas pourquoi, mais j’attendais un commentaire de ta part sur cette série.. haha Comme toi, je suis vraiment dans le déni, comme toi la douleur est similaire à la tristesse éprouvée pour Hannibal !
      Je me suis tellement désintéressée de la storyline d’Ethan mais en plus, comme tu dis ses changements sont incompréhensibles. Le mec influençable en deux secondes quoi :’)
      J’ai tellement ris quand Victor débarque comme ça et que Malcolm lui fait “bon gros, maintenant que t’es là, Vanessa elle est dans le caca, tu viens risquer ta vie ?” “Ouais ma couille” !” :’)
      John Clare a vraiment eu une évolution très très intéressante cette saison (depuis la première en fait), comme Vanessa et Lily (qui était ultra secondaire en S1), ce sont les trois personnages les plus poussés je trouve ^^
      Franchement Jekyll c’est un gâchis infini, et Dracula qui se casse en scred à la fin.. OKEY ! Ouais VIctor est redescendu plus bas que terre dans mon estime, quel nice guy à la con !
      Comme tu dis, dans le musée c’était fort chouette et l’épisode dans l’asile était fou (Vanessa a toujours droit à des épisodes perso exceptionnels)

Répondre

Instagram

Follow Me!