Séries

Crazy ex-girlfriend, barrée et rafraîchissante

31 mars 2016
crazy ex-girlfriend

Crazy ex-girlfriend. Autant vous dire que quand j’ai vu le titre et lu le synopsis de la nouvelle série de CW (The 100, Jane the Virgin, Arrow, Flash, Supernatural, iZombie), j’ai viré au rouge. Je me suis dit : “non, ce n’est pas possible, ils n’ont pas fait ça”. Vraiment, je ne pensais pas qu’on pouvait sortir aussi impunément un sujet aussi sexiste et cliché. Il fallait que je le vois de mes propres yeux pour y croire. Et de me rendre compte que le résultat était bien loin de ceux à quoi je m’attendais…

Synopsis : Rebecca Bunch, avocate new-yorkaise talentueuse, déménage à West Covina, en Californie. Si elle plaque tout du jour au lendemain, c’est pour vivre dans la même ville que son ex-petit ami du “summer camp”, 15 ans plus tôt.

Cet article ne contient pas de spoilers


D’après Rachel Bloom (aka Rebacca) elle-même, Crazy ex-girlfriend est une “fucked-up romantic musical comedy”. Je pense qu’on ne peut pas mieux définir la série que dans ces termes. Et c’est ce qui fait la réussite du show, selon moi.

crazy ex-girlfriend rebecca greg

– Rachel Bloom est absolument géniale dans Crazy ex-girlfriend. Il faut savoir qu’elle est d’abord connue grâce à sa chaîne Youtube Racheldoesstuff ou elle poste des chansons délurées et parodiques. C’est grâce à ses vidéos qu’elle a pu produire la série. Vous remarquerez que les chansons du show sont très similaires à ce qu’elle propose sur sa chaîne, dans le même esprit. Mais revenons-en à son rôle dans la série.. Rachel n’est pas manichéenne et sait nous rendre son personnage à la fois attachant et agaçant. Elle excelle dans les petits cris euphoriques et les sourires mi-mignons mi-flippants. Je me suis très rapidement attachée à Rebecca malgré le fait que ses motivations soient quand même très gênantes.

Crazy ex-girlfriend est très second degré. Et heureusement, sinon le show serait ce que je craignais à la base : terriblement sexiste. Ici on met bien en avant l’irrationalité des personnages. Car non, Rebecca n’est pas seulement une crazy ex-girlfriend, loin de là. Elle est avant tout une avocate qui aime son métier et qui y excelle. Elle est intelligente, forte et fait passer un message très positif sur son corps et ses envies. Oui, elle use de son intelligence à des fins très limite de stalkage dans les règles de l’art. Mais on nous fait comprendre qu’il y a un souci, que ce n’est pas un comportement normal. Toute cette histoire avec son ex est bien plus complexe et révèle avant tout les angoisses qu’elle traverse et la vie morose et déprimante qu’elle vivait à New-York.

– L’amitié entre filles est un élément super important est trop peu mis en avant. Bien souvent, les femmes sont des rivales, en général pour un homme. C’est là que la complicité entre Rebecca et Paula débarque et me ravi pleinement. Les deux forment un sacré duo et me font beaucoup rire. Même si Rebecca a tendance a être un peu égoïste, elle est aussi là pour ses amis.

crazy ex-girlfriend paula rebacca

– Et les seconds rôles sont vraiment tous aussi attachants. Paula évidemment, mais aussi Daryl dont la bonne tête m’a fait l’apprécier dès le début. Josh est un grand gamin sympathique et Greg le mec un peu cynique qu’on adore. Et qu’il est appréciable de voir le second personnage se nommant Josh se faire appeler “white Josh”. Un beau petit pied de nez à ce qu’on a l’habitude de voir en termes de clichés racistes.. Car même les petits personnages aux rôles plus ponctuels sont bien pensés : Father Brah, la mère de Rebecca, la famille de Josh, le livreur de Fondue Me.. On a une galerie de personnages très différents et haut en couleur !

– La bisexualité est très très très peu traitée à l’écran. Et quand elle l’est, c’est rarement réussi et rempli de clichés (bi-curious et compagnie). Que ne fut pas ma surprise de découvrir le sujet traité ici, de manière légère mais très juste. On a un personnage dans la confusion, qui se découvre bisexuel et qui l’assume et se dévoile pleinement. Et surtout, on a les autres protagonistes qui s’en moquent royalement. Ok mec, fais ta vie, on s’en balek.

– Je ne suis pas contre les comédies musicales, même si je sais que ça peut en déranger beaucoup. Quand c’est bien fait, j’y prend même beaucoup de plaisir. Crazy ex-girlfriend est vraiment très fort avec ses passages chantés car l’auto-dérision est à son paroxysme. Elle parodie tous les styles (80s, rap, r’n’b, électro) et se moque allègrement de ses personnages. Et puis on ne croule pas non plus sous la musique. Chaque épisode comporte deux chansons voire trois maximum. Je trouve que c’est suffisant. Du coup, l’aspect comédie musicale fait bel est bien partie de la série, mais n’est pas sa caractéristique principale.

crazy ex-girlfriend josh valencia

– Et les chansons sont vraiment réussies et restent bien en tête. Évidemment, West Covina est un classique que je chante à longueur de temps, mais j’aime aussi beaucoup Settle for me (warning spoiler), Put yourself first, I’m gettin’ bi (spoiler alert), I’m a good person.. Des airs qui restent en tête et qui sont très fun.

– Le show ne se moque pas de lui-même uniquement à travers les chansons. Il y a un aspect très méta assez savoureux. Une mise en abîme des rom-coms et sa critique. Et en plus de ça, ce que le titre ne laissait pas présager, un côté très féministe. Une critique des attitudes sexistes, qu’on comprend dès le générique, et une mise en avant positive des personnages féminins. Y compris ceux qu’on nous présente comme des “ennemis” à la base.


giphy (2)

En conclusion, Crazy Ex-Girlfriend est un peu le coup de cœur inattendu. Des personnages attachants, des musiques entraînantes, beaucoup de rigolade mais des sujets aussi sérieux et qui amènent à la réflexion. Une série légère qui ne se prend pas la tête mais délivre un message franchement appréciable.

Si vous avez aimé Crazy ex-girlfriend :

Crédit photos : The CW – Tyler Colden – Giphy

  • Reply
    Margaux
    6 avril 2016 at 9 h 27 min

    Je te remercie pour cet article qui m’a donné envie de commencer la série ! C’est chose faite, j’ai déjà vu 3 épisodes. C’est absolument génial. Il y a tellement de petits détails, souvent féministes, qui amènent tellement à réfléchir. Et puis les reprise de chansons… Je me suis bidonnée sur Face your fears et le Boys Band avec Josh. C’est tellement bien fait, une pure merveille que je pense dévorer très rapidement !

    • Reply
      anahaddict
      6 avril 2016 at 11 h 47 min

      YEAH super ! Je suis ravie que mon article t’ai donné envie de regarder la série, encore plus d’apprendre que tu adores ! :) Et en effet, les éléments les plus sympa sont des petits détails dans les dialogues, les réactions des personnages, les paroles des chansons, faisant passer un message féministe bien chouette :)

Répondre

Instagram

Follow Me!